Monthly Archives: août 2018

Puisqu’il faut…

P1090397Puis qu’il faut dire
Le jour, l’amour, le fer, la pierre
Et que
Je ne dis pas…

Puisqu’il faut créer
La maison, les enfants, les ponts suspendus, la fenêtre
Et que
Je ne crée pas…

Puisqu’il faut penser
A tout, à rien, à hier soir, à demain
Et que
Je ne pense pas…

Puisqu’il faut prier
Pour que tu sois là, pour la pluie sur le jardin, pour ma mère
Et que
Je ne prie pas…

Puisqu’il faut compter
Sur soi-même, sur les autres, sur les cinq doigts de la main
Et que
Je ne compte pas…

Puisque tout cela s’imprime sur une pellicule fine
Accrochée au balcon de ma terrasse
Et puisque tout cela danse autour de moi
Pourquoi faire plus ?

HTV

 

Au détour de ton amour. Hélène Tallon-Vanerian : composition et chant ; Patrick Villanti : guitare

La nuit en robe du soir. Hélène Tallon-Vanerian : composition et chant ; Patrick Villanti : guitare

Complainte du prisonnier. Hélène Tallon-Vanerian : composition et chant ; Patrick Villanti : guitare

Tagged

Berceuse pour les anges échoués

14049993015_2c0f-70315On ne dira jamais assez que la mer est grande, trop grande pour l’homme qui pourtant s’y confronte corps et âme, y laissant parfois son corps pour garder son âme, quand la mer est une frontière entre l’impossible et le peut-être possible.
On ne dira jamais assez que lutter contre la mer c’est refuser le monde des abysses pour celui du ciel, car l’homme n’a pas de branchies n’est-ce pas? Obéissant à Poséidon, la mer et ses « chemins humides » barrent à Ulysse la route du retour. Prisonnier errant, Ulysse ne s’extraira de la mer que grâce à la protection de la déesse Athéna. Aux prises à une dernière tempête dont Athéna le sauvera, il pensera qu’il eut été moins « atroce » de mourir devant Troie que dans ces vagues épouvantables.
Près de 3000 ans après Homère, mourir en mer est toujours aussi atroce. Près de 3000 ans après Homère ne pas porter secours à des hommes piégés par la mer relève toujours de la même barbarie.

L’Aquarius repart en mer
« L’Aquarius, le navire affrété par l’organisation européenne de sauvetage en mer SOS MEDITERRANEE et opéré en partenariat avec Médecins Sans Frontières (MSF), repart en mer car des êtres humains continuent à perdre la vie en tentant de fuir l’enfer libyen. Il repart en mer car le sauvetage est son devoir, sa responsabilité, sa mission et celle des marins à son bord. C’est aussi le devoir de tous les autres bateaux qui naviguent en Méditerranée centrale et de leurs équipages. (…) Certains disent qu’il serait complice du drame humanitaire qui se déroule en Méditerranée, c’est faux. Son seul et unique objectif est de sauver des vies en mer : empêcher que des femmes, des hommes et des enfants ne se noient. (…) En toutes circonstances, il se référera à son devoir supérieur de porter assistance. De fait, si ayant connaissance d’une embarcation en détresse, l’autorité maritime compétente lui donne ordre de ne pas s’approcher ni assister – comme cela a déjà eu lieu au cours des derniers mois, il ne se conformera pas à ces instructions de non-assistance à moins d’avoir la certitude que tous les autres moyens disponibles sont mis en œuvre pour sauver les personnes en danger et pour les mettre à l’abri dans un lieu sûr. De même, s’il reçoit instruction d’attendre alors que le danger est imminent et qu’il a la possibilité de sauver des personnes d’une noyade certaine, il ne pourra pas attendre. »
Communiqué de la Cimade, 1er août 2018
https://www.lacimade.org/500-personnes-sont-onboardaquarius/

Berceuse pour les anges échoués.
Composition et chant ; Hélène Tallon-Vanerian
Guitare : Patrick Villanti

Cartographie : Morts en tentant de franchir les frontières de l’Europe, Philippe Rekacewicz, 2013
https://visionscarto.net/la-mediterranee-plus-loin

Tagged , , ,
Top