Monthly Archives: juillet 2018

Infini bleu

Les Infinis bleus EOleJ’ai déjà parlé d’une ligne bleue
Pour dire que ton cœur
Ou quelque chose comme ça…
Mais rien à voir avec cet entrelacs
Sous le bleu affleure
L’ombre de la mer
Elle flotte à contre jour
Dans le moucharabieh
Quand le tableau se fige
Tout se fige
Il faut un appel pour casser l’immobilité
Se remettre à bouger
Trembler un peu, ou frissonner a minima
C’est pur plaisir et petite ivresse
Que ce moment là
Tituber gentiment
Quand le soir s’annonce
Çà ne durera que le temps nécessaire
A la contemplation
Ou un peu plus
Peut être

Des lignes et des signes
Il y en a tant
La feuille reflète le ciel
Le bleu reflète le blanc
Mais aussi
Le bleu m’émeut quand il se rassemble
J’avais dit un jour
– Le bleu /ton cœur…
Je boucle la boucle
Et j’aurais aimé ne pas revenir à ce point de départ
Ne pas démontrer
La non linéarité
De la ligne.

Hélène Tallon-Vanerian, d’après l’oeuvre d’eOle « les infinis bleus »
Juin 2018

Tagged
Top